Lindstrøm

Elevé dans la musique country et occidentale dans les banlieues de la ville pétrolière norvégienne Stavanger, Hans-Peter Lindstrøm vit maintenant à Oslo où il fait de la disco contemporaine et dirige son label Feedelity.

Affirmer que "Hans-Peter Lindstrom se rapproche d'Henrik Ibsen et d'Ole Gunnar Solskjaer en tant que publiciste préféré de la Norvège" (citant un article sur le site Web de Piccadilly Records) est évidemment une surestimation, mais son approche originale de la dance music n'a jamais laissé indifférent.

Hans-Peter n'a jamais écouté de dance music en grandissant et la première fois qu'il en a vraiment écouté, c'était il y a quelques années quand il a commencé à essayer d'en produire. Il préfère les nuits tranquilles avec sa famille et Hans Peter ne va jamais vraiment en boîte à moins sauf quand il se transforme en Lindstrøm. Vers 1999, il en a eu marre de la musique, a vendu ses instruments et a quitté Stavanger pour étudier la littérature à l'université d'Oslo. La retraite s'avérant souvent insupportable pour les mélomanes, il se retrouva bientôt à parcourir la rue principale d'Oslo avec sa guitare. Une chose en conduit à une autre: il a acheté un sampler, emprunté quelques 12 "pour étudier la structure de la dance music, et s’y est essayé.

Il est impossible de déterminer les origines exactes de son originalité musicale, bien que des traces puissent être issues des chorales de gospel, des groupes de country et de rock qui n'ont rien à voir avec la dance music, il compose sans idée préconçue de style et de paramètres de tendance. Il a conservé l’habitude de faire de la musique en jouant les mélodies sur de vrais instruments et le fait qu'il joue de tous les instruments (guitares, basse, claviers, batterie et percussions) lui permet de créer une musique inspirée par toutes sortes influences et lui laisse une entière liberté de production.

Voulant prendre en main carrière, il créa en 2003 Feedelity Recordings - contraste entre feedback et haute fidélité - et sortit "Untitled EP" qu'il vendit à 150 exemplaires seulement. Le morceau inclus dans la compilation DJ-Kicks de Chicken Lips a cependant fait le travail. Puis est venu «I Feel Space», la chanson qui a gravé définitivement Lindstrøm sur la carte de la dance music du monde entier, un single 12 pouces vendu à 17 000 exemplaires ! Ce single a été suivi par 12 tracks qui ont finalement été compilées sur l'album "It’s A Feedelity Affair", acclamé par la critique.

Après de belles réussites avec des remixs pour Franz Ferdinand, Killers, Roxy Music, Doves, Bordoms, The Horrors et LCD Soundsystem, il a également publié deux albums en duo pour Lindstrøm & Prins Thomas sur Eskimo Recordings - en 2005 et 2009.

La musique de Lindstrøm est souvent décrite comme une disco de l'espace planante moderne. Aujourd'hui, Lindstrøm jouit d'un statut bien ancré dans la dance music et, et est l'homme le plus heureux du monde car il fait ce qu'il aime à une échelle underground. Il a décidé de contrôler à la fois sa propre musique et ses propres publications. C’est pourquoi il publie toute sa musique sur son propre label, Feedelity, en collaboration avec Smalltown Supersound à Oslo.

Au début de 2012, Lindstrøm a publié l'album «Six Cups of Rebel», où son propre chant pouvait être entendu pour la première fois. Le 5 novembre 2012, Lindstrøm sort un album studio «Smalhans»  qui sera publié sur Smalltown Supersound et Feedelity. L'album contient six chansons qui portent le nom de plats traditionnels norvégiens. «Smalhans» est mixé par son co-producteur Todd Terje. Lindstrøm continue d'explorer de nouveaux territoires en studio, cherchant toute la richesse de sa musique, et découvre de nouvelles façons de propulser les auditeurs sur sa planète.