Jean Castex : "Vivre avec le virus c'est aussi se cultiver avec le virus !"


26 août 2020

Invité ce matin sur France Inter, le 1er ministre a évoqué avec Léa Salamé et Nicolas Demorand les épineux mais nécessaires sujets d'actualité, avec notamment en point d'orgue la crise sanitaire.

Mots : Florent Sales | Photo : franceinter.fr

"Dans le plan de relance, la culture, au sens large, bénéficiera d’une dotation exceptionnelle de 2 Milliards d’euros sur les 100 Milliards d’euros du plan de relance", annonce Jean Castex.

Entre le fameux "plan de relance" de l'économie, l'état de l'épidémie, la rentrée scolaire, et la sécurité, Jean Castex aborde aussi le sujet de la culture en parlant des cinémas et théâtres tout en omettant de citer précisément (on commence à en avoir l'habitude) notre secteur de l'événementiel, des discothèques et du monde de la nuit. Il annonce tout de même une aide conséquente pour le secteur culturel en général : « Dans le plan de relance, la culture, au sens large, bénéficiera d’une dotation exceptionnelle de 2 Milliards d’euros sur les 100 Milliards du plan de relance » - plan de relance dont le lancement a été reporté au 3 septembre au lieu du 27 aout. Il recevra demain, avec la Ministre de la Culture Roselyne Bachelot, les organisations syndicales et patronales représentatives du secteur culturel.

"Les 1 600 structures culturelles et médias, signataires de "l’Appel des indépendants", et présentes dans 165 villes de France, saluent cette annonce et prennent acte que la culture dans son ensemble est considérée dans les enjeux du plan de relance". Ils appellent tout de même à la méfiance quant à la redistribution que l’on espère équitable et transparente de ces dotations en « [veillant] à ce que les structures culturelles et médias indépendants qui constituent une part essentielle du maillage culturel, social et démocratique de notre territoire national, ne soient pas les grands oubliés de ce plan ».

"Oui, allez au cinéma, allez au théâtre, vous ne risquez rien!"

Jean Castex à débuté son allocution ce matin avec un ton franc et plutôt optimiste, en commençant par dresser un bilan positif de contrôle de la situation et de reprise de l’économie : "Les français ont fait face [au virus, à la crise]", "Il faut que l'activité économique reprenne", "Oui, allez au cinéma, allez au théâtre, vous ne risquez rien!" Il rassure en disant "Ça veut dire que [le gouvernement] pense que la culture est une activité économique, et que, si il existe bien une spécificité française, c’est que vivre avec le virus c’est aussi se cultiver avec le virus. Il faut en tirer toutes les conséquences, c’est ce que nous ferons."

"Il faut que l'activité économique reprenne", dit Jean Castex.

Si il faut que l’activité économique reprenne, et si la culture est une activité économique, alors quid des discothèques et salles de spectacles toujours laissées à l’abandon ? Ne faisons nous pas partie intégrante du paysage culturel français ? Pour l’instant toujours pas de date de réouverture officielle malgré tous les efforts pour la reprise et malgré maintenant 6 mois de totale inactivité… En tout cas tous les acteurs du secteur ont travaillé sans relâches et ont oeuvré pour mettre en place des protocoles sanitaires drastiques afin de vous accueillir dans dans les meilleures conditions sanitaires possible. Prise de température, désinfection et distribution de masques à l’entrée, bornes de gel Hydro-alcoolique, capacité restreinte, port du masque obligatoire en déplacement dans la salle, signalétiques rappelant les gestes barrières… NOUS SOMMES PRÊTS À VOUS ACCUEILLIR !

"Le secteur culturel a beaucoup souffert de la crise, plus que d’autres", a déclaré le 1er Ministre.

Il est donc grand temps d’agir, agir pour réinventer la fête et la nuit, agir pour sauver les discothèques, ces lieux de vie, de découvertes et de rencontres en péril, agir tout en préservant la santé de tous.